Les Harlem Hellfighters : quand la Grande Guerre ouvre les portes de l’émancipation

Les Harlem Hellfighters, de Max Brooks et Caanan White, ne raconte pas seulement la participation à la Première Guerre mondiale d’un régiment composé de soldats noirs.  Il décrit la situation de cette population opprimée dans son propre pays, et le caractère émancipateur de ce tête-à-tête avec la mort en France.

Chronologie dessinée de la Guerre civile espagnole

Après le Seuil avec Histoire dessinée de la Guerre d’Algérie de Benjamin Stora et Sébastien Vassant, Belin livre à son tour un gros roman graphique de vulgarisation historique, avec l’historien Paul Preston au scénario et José Pablo Garcia au dessin. Mise au point ambitieuse, cette histoire de la Guerre civile

Cinq branches de coton noir : Stars and Stripes et quête égalitaire pendant la Seconde Guerre mondiale

Ni arbre ni champ derrière ce titre délicat, mais une fable édifiante signée Cuzor et Sente, qui résonne comme un préambule aux luttes bientôt conduites par Malcom X et le révérend Luther King. En reliant habilement deux moments forts de l’histoire états-unienne (1776 et 1944), cet album rappelle comment, dès

Darnand, quand le héros de la Grande Guerre plonge dans l’abjection

Première partie d’un triptyque biographique, Darnand, bourreau français démarre son récit avec les combats de la Première Guerre mondiale. Dans cet album, Fabien Bedouel et Patrice Perna décrivent la trajectoire d’un héros de la Grande Guerre devenu pendant l’Occupation l’un des pires collabos. 6468

Primo Levi : un rescapé des camps de la mort raconte la Shoah à des bambini

Contrairement à ce que suggère ce titre, Matteo Mastragostino et Alessandro Ranghiasci ne nous livrent pas une biographie dessinée du plus illustre rescapé italien d’Auschwitz. Cet album jeunesse met sobrement en scène l’intervention imaginaire de Primo Levi dans une école primaire turinoise. Son récit, que renforcent des dessins sans fausse

Plus près de toi, de Kris et Fournier. 1940 en Bretagne : prêtre, tirailleur et amoureux !

Jean-Claude Fournier n'avait jamais dessiné la guerre, mais comment faire autrement quand on décide de travailler avec Kris. Délaissant, dans le tome 1, le côté trop sombre de la guerre, les deux compères proposent une histoire qui fait la part belle aux sentiments humains. Mais comme le dit Fournier, "de

Top