FemmesT4Il reste encore trois semaines pour aller voir l’exposition « Femmes en résistance » proposée par le Mémorial de la Shoah à Paris. A travers un mélange de documents originaux et de planches des quatre tomes de la collection éponyme parus chez Casterman, c’est le destin de quatre résistantes qui défile devant les yeux des visiteurs. Au-delà, c’est le rôle des femmes dans cette armée des ombres qui transparaît. Visite guidée. Femmes01Amy Johnson, Sophie Scholl, Berty Albrecht, Mila Racine, des noms méconnus, des femmes qui ont osé s’engager dans la Résistance pour combattre l’oppression nazie malgré les risque encourus. Aucune ne survivra à la Seconde Guerre mondiale. Avec la collection « Femmes en résistance », Régis Hautière, Francis Laboutique et Emmanuelle Pollack rendent à la fois hommage à ces trajectoires individuelles et au rôle des femmes dans l’organisation du combat de l’intérieur. L’exposition reprend quelques planches des albums et leur adjoint une multitude de documents et objets originaux, donnant à la visite une belle épaisseur, chargée d’émotion.

Exposition « femmes en résistance »,
jusqu’au 30 septembre 2016,
Mémorial de la Shoah
17 rue Geoffroy l’Asnier, 75004 Paris
Entrée libre


Femmes en résistance T1 Amy Johnson. Régis Hautière et Francis Laboutique (scénario). Pierre Wachs (dessin). Domnok (couleurs). Emmanuelle Pollack (conseillère technique). Casterman. 64 pages. 14,50€

Femmes en résistance T2 Sophie Scholl. Régis Hautière et Francis Laboutique (scénario). Marc Veber (dessin). Domnok (couleurs). Emmanuelle Pollack (conseillère technique). Casterman. 64 pages. 14,50€

Femmes en résistance T3 Berty Albrecht. Régis Hautière et Francis Laboutique (scénario). Ullcer (dessin). Domnok (couleurs). Emmanuelle Pollack (conseillère technique). Casterman. 64 pages. 14,50€

Femmes en résistance T4 Mila Racine. Régis Hautière et Francis Laboutique (scénario). Olivier Frasier (dessin). Domnok (couleurs). Emmanuelle Pollack (conseillère technique). Casterman. 64 pages. 14,50€


Pour approfondir la question du traitement du nazisme en bande dessinée :

Couv petit

Related Articles