Dobbs : « Avec Nicolas Le Floch, on voit bien qu’il y a deux poids deux mesures entre la plèbe et l’aristocratie. »

L'adaptation d'un roman en bande dessinée est toujours délicate. Et lorsqu'il s'agit des enquêtes de Nicolas Le Floch, commissaire au Châtelet dans les dernières décennies du XVIIIe siècle, on peut parler de morceau de bravoure tellement ces récits policiers fourmillent de détails. En 62 pages, Dobbs et Chaiko réussissent le

Fouché, le policier : protéger le Premier Consul sans lui faire de l’ombre

Nicolas Juncker et Patrick Mallet poursuivent leur portrait de Joseph Fouché. Ils mettent le tombeur de Robespierre aux prises avec l’étoile montante de la politique française, Napoléon Bonaparte. Ce deuxième tome, sous-titré Le policier, dépeint l’avènement d’un Fouché plus connu du grand public, celui qui fonde le renseignement intérieur au

Top