couv_johnny_red_3

Après les 10 volumes de La Grande Guerre de Charlie, les Editions Délirium nous régalent encore en publiant à nouveau le travail de l’extraordinaire dessinateur qu’était Joe Colquhoun, avec le troisième et dernier tome des aventures de Johnny Red.

Johnny, mi fou furieux, mi héros au grand cœur, est toujours le chef de l’escadrille des Faucons, un groupe de pilotes de l’Armée rouge qui se bat sur les fronts les plus chauds de la guerre contre l’Allemagne nazie. Après Leningrad, les voilà au-dessus de Stalingrad chargés d’attaquer et de détruire le plus d’Allemands ; ce qu’ils font évidemment avec le plus grand plaisir dans des combats déments, des exploits hallucinants et une frénésie qui emportent le lecteur. Les scénarios de Tom Tully sont toujours aussi improbables voire délirants, les personnages sans nuances (les bons sont très bons et les méchant très méchants). On frôle souvent le « n’importe quoi » notamment quand Johnny pilote son Hurricane totalement aveugle mais sous les conseils d’une « Sorcière de la nuit », une femme pilote exceptionnelle, mais ce n’est pas ce qui compte. Il faut se plonger dans ces aventures avec jubilation, sans chercher une once de vérité, s’amuser de l’énergie qui explose à chaque case tout se demandant comment les personnages vont se tirer de la situation dans laquelle ils sont embarqués ou quelle pirouette du scénariste va nous propulser encore plus loin dans la fantaisie.

HOME

Cliquez sur l’image pour lire le début de Johnny Red, des anges sur Stalingrad

Related Articles