Obélix

Après Astérix chez les Pictes et Le Papyrus de César, les irréductibles Gaulois de l’ère Ferri-Conrad reviendront en librairie le 19 octobre 2017. Dans une planche promotionnelle, les auteurs laissent même sous-entendre que le héros de cette nouvelle aventure ne serait cette fois pas Astérix, mais son inséparable ami Obélix.

L’année 2017 sera particulière pour Astérix puisque seront fêtés les 90 ans de son dessinateur, Albert Uderzo (né le 25 avril 1927), ainsi que le 40e anniversaire de la disparition du scénariste René Goscinny. Pour l’occasion, Jean-Yves Ferri (scénariste) et Didier Conrad (dessin) publieront leur nouvelle aventure des irréductibles Gaulois, dont la sortie est prévue le 19 octobre. Il s’agira du troisième album concocté par les premiers repreneurs d’Astérix, après Astérix chez les Pictes (2013) et Le Papyrus de César (2015).

« Si on ne peut dévoiler le cœur de l’action, on peut d’ores et déjà vous affirmer qu’il s’agira bien d’un voyage à l’étranger comme le veut la tradition de l’alternance », déclarent Jean-Yves Ferri et Didier Conrad dans un communiqué des éditions Albert-René. « Au programme : visite de monuments historiques, découvertes gastronomiques et autres rencontres avec des autochtones et célébrités ». Car Astérix et Obélix sont d’infatigables voyageurs. Ils ont déjà traversé, entre autres, l’Hispanie, l’Helvétie, la Calédonie, la Germanie, l’Italie, et même l’Égypte, la Mésopotamie, l’Inde, ou encore l’Amérique. Sans compter les nombreuses épopées aux quatre coins de la Gaule.Obélix sous le feu des projecteurs

Une première planche promotionnelle de ce nouveau récit vient d’être dévoilée par les éditions Albert-René. Elle accompagne l’annonce de la date de publication de l’album, sans que son titre, ni aucun élément de l’intrigue, ne soient toutefois précisés. Cette page évoque également une possible révolution dans le village armoricain, avec la mise en avant d’Obélix comme protagoniste de ce 37e volume. Jusqu’à présent, le porteur de menhir n’avait eu droit à cet honneur qu’à deux reprises : dans Obélix et compagnie (1976) et, dans une moindre mesure, dans La Galère d’Obélix (1996). « La prochain album d’Astérix sera-t-il vraiment une aventure d’Obélix le Gaulois ? », s’interroge le narrateur en conclusion de cette planche introductive. Réponse à la rentrée. Toujours est-t-il que si le dessin a encore gagné en assurance – Didier Conrad ancrant de plus en plus ses personnages dans les cases – les dialogues ne sont, eux, pas encore tout à fait dans le ton de ceux de René Goscinny. Encore un peu de patience…

D’autres événements ponctueront cette année Astérix. Au premier semestre paraîtra une nouvelle édition d’Astérix chez les Belges (sorti en 1979), dernier album signé Goscinny et Uderzo avant la mort du scénariste. Une exposition est pour l’occasion organisée au Centre Belge de la Bande Dessinée, à Bruxelles, du 16 mai au 3 septembre 2017. Une nouvelle attraction sera également inaugurée au Parc Astérix. Baptisée « Pégase Express », elle fera voyager les visiteurs dans la Grèce antique. Précisons qu’Astérix et Obélix seront aussi les mascottes des prochains championnats du monde de hockey sur glace, qui auront lieu en France et en Allemagne en mai.

 

Related Articles